Texte
dimanche 22 octobre 2017

hisoire

UN PEU D’HISTOIRE

Notre village doit son nom aux Burgondes qui ont traversé la région au Vème siècle. Il leur doit très certainement aussi sa forme originale : les actuelles « Promenades » sont implantées sur l’ancien talus qu’ils ont dû élever pour leur sécurité et qui a contenu le développement du village jusqu’au milieu du XIXème siècle.
C’est à la fin du XIème siècle et au début du XIIème siècle que s’est déroulé la construction de l’église. Après la Révolution de 1789, Bourgogne est devenu chef-lieu du canton qui depuis porte son nom. En 1888, notre village qui regroupait plus de 1 000 habitants s’est doté de sa mairie-école qui accueillait également à l’époque la justice de paix. La première guerre mondiale a dévasté notre commune : seules quelques maisons (encore visibles aujourd’hui) ont subsisté aux bombardements et à l’occupation des soldats allemands. L’entre-deux-guerres a été consacrée à la reconstruction et l’après deuxième guerre mondiale a vu la transformation de l’agriculture qui a abandonné l’élevage des moutons pour la grande culture céréalière et betteravière.
Ayant retrouvé sa population du début du XXème siècle (1 035 habitants au 1er janvier 2015), Bourgogne regroupe aujourd’hui une quinzaine d’exploitations agricoles, quelques artisans et des transporteurs dont l’installation a été favorisée par la création d’une zone artisanale. La majeure partie de sa population travaille à l’extérieur du village, soit à Reims, soit dans les activités agro-industrielles des communes voisines.
Depuis 1981, Bourgogne est jumelé avec la commune suisse d’Arboldswil (à 432 km) située dans le canton de Bâle-Campagne.
Avec d’autres communes du canton, la commune apporte son soutien moral et financier aux habitants de la commune roumaine de Mitresti (à 1 990 km).

Maires de la commune depuis 1789 :Histoire photo plaque des mairessmall

Listes des élus municipaux depuis 1878 fleche d2 rouge Cocarde